Aller au contenu principal

Ingénieur agronome fonctionnaire

3 ANS
DURÉE
de la formation
12 MOIS
EN MILIEU PROFESSIONNEL
12 MOIS
À L'INTERNATIONAL

Inventer de nouvelles formes d’agricultures plus respectueuses de l’environnement

AgroSup Dijon recrute chaque année une centaine d’élèves-ingénieurs agronomes. Parmi eux une quarantaine de places sont réservées pour des élèves fonctionnaires qui travailleront dans les services du ministère de l’Agriculture (directions départementales ou régionales, établissements publics locaux d’enseignement et de formation professionnelle agricoles) ou en établissements publics (ONF et IGN pour les forestiers). Les autres élèves, civils, sont libres de leurs choix professionnels à la sortie de l'école.

 

Choix du statut

Les élèves ingénieurs fonctionnaires sont recrutés parmi les élèves ingénieurs admis aux concours d'entrée dans les écoles d'ingénieurs du ministère chargé de l'Agriculture (concours A, B et C). Les candidatures sont formulées lors de l'inscription aux concours des grandes écoles sur le dossier d'inscription et confirmées lors des résultats au concours.

Une même formation, un diplôme unique

L’ingénieur agronome fonctionnaire participe à la mise en œuvre des politiques publiques contribuant au développement durable dans les domaines suivants :

  • mise en valeur agricole, forestière et agro-industrielle ;
  • gestion des ressources et des milieux ;
  • aménagement, développement et équipement des territoires ainsi que leur protection contre les risques naturels ;
  • qualité et sécurité sanitaires dans la chaîne alimentaire.

Être élève-fonctionnaire à AgroSup Dijon cela signifie intégrer la fonction publique d’État au ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation. Les élèves ont le statut de fonctionnaire stagiaire durant leur formation et intègrent le corps des Ingénieur de l’Agriculture et de l’Environnement – IAE - (catégorie A de la fonction publique) au terme de la formation.

L’élève ingénieur fonctionnaire signe, avec le ministère, un engagement de 8 ans après la fin de sa formation. Une fois diplômé, il débute sa carrière dans les services du ministère de l’agriculture ou en établissement public.

Élève-fonctionnaire forestier

À la fin de la première année de formation, en fonction de leur rang de classement et dans la limite des places disponibles, les élèves fonctionnaires peuvent suivre une spécialisation forestière de deux années sur le site de Nancy d’AgroParisTech.

Leur carrière pourra se dérouler notamment à l’ONF, l’IGN et les ministères en charge de l’agriculture et de l’environnement.

J'ai choisi la gestion forestière car je souhaite à terme travailler à la restauration des terrains en haute montagne suite aux avalanches et ainsi utiliser les forêts comme protection naturelle. C'est donc pour moi un atout d'être IAE. Aujourd'hui je suis ingénieur d'études au département expertise et prestations forestières à l'Institut National de l'Information Géographique et Forestière de Nancy. Je réalise des études statistiques et des systèmes géographiques (cartes) pour le ministère de l'agriculture, les régions ou bien les professionnels de la filière de la ressource en forêt.

Marion SIMON
Promo 2016

Accompagnement personnalisé

Pour préparer leur insertion professionnelle, les élèves fonctionnaires bénéficient d'un accompagnement particulier : interventions sur des thématiques spécifiques, périodes d'immersion professionnelle, stages en établissement public, entretiens individuels, réunions en petits groupes permettent aux élèves de construire leur projet de carrière.

Forum des métiers

En résumé, l’élève fonctionnaire

  • Est recruté par concours en 1ère année, de nationalité française ou de l’Union Européenne exclusivement,
  • Est rémunéré pendant ses études. Il perçoit un traitement brut d'environ 18 050 €/an,
  • Suit le même programme d’enseignements et obtient le même diplôme à la fin de sa scolarité qu’un élève civil,
  • Peut choisir un autre double diplôme en France ou à l’international, il peut également poursuivre ses études en thèse,
  • N'acquitte pas de droits de scolarité et est soumis au statut des agents stagiaire du ministère de l’Agriculture,
  • En contrepartie des traitements et indemnités perçus, l’élève fonctionnaire s‘engage à travailler pendant 8 années au service du ministère de l’Agriculture, en activité ou en détachement, à compter de la date sa titularisation dans le corps des ingénieurs de l’agriculture et de l’environnement,
  • En cas de rupture de l’engagement, il faut rembourser au ministère de l’Agriculture les rémunérations perçues durant les études.