Aller au contenu principal

Biotechnologies Microbiennes et Fermentations Alimentaires

Objectifs

Former des ingénieurs opérationnels possédant toutes les compétences professionnelles recherchées par les entreprises agroalimentaires (particulièrement les filières «produits fermentés») et biotechnologiques, de services/consulting (grands groupes, PME), le domaine public et les centres de recherche et transferts technologiques.

Pour cela, la formation donne les clés pour l’innovation en produits alimentaires et en biotechnologie. Elle s’appuie principalement sur la filière «lait», 2e secteur industriel de France, pour développer de manière intégrée l’ensemble des problématiques et démarches retrouvées dans les IAAs (des matières premières à la satisfaction sensorielle et à la protection du consommateur).

Les compétences  pluridisciplinaires acquises dans cette filière sont complétées par celles des filières «viandes fermentées», «panification», «boisson fermentées».

La formation développe également les biotechnologies axées sur la sélection et la production de ferments, d’enzymes, et de métabolites d’intérêt, en particulier la valorisation des co-produits des IAAs.

Parcours

  • Module 1 : filières actuelles des aliments et boissons fermentés,
  • Module 2 : biotechnologie microbienne alimentaire,
  • Module 3 : gestion des risques microbiologiques, traçabilité et réglementation,
  • Module 4 : projet R&D guidé de deux semaines : innovations en BioMIFA,
  • Module 5 : l'innovation : contexte, moyens de veille, exemples d'innovations.

Un projet personnalisé (150h) en groupe de 2 à 4 élèves, commandité par une entreprise.

Partenaires pédagogiques : 70% d’intervenants externes (ingénieurs, directeurs, chercheurs,  consultants), 30% d’enseignants-chercheurs (supervision des projets, animation).

Débouchés

Les compétences professionnelles acquises sont recherchées par les entreprises agroalimentaires et biotechnologiques, de services/consulting (grands groupes, PME, PMI, consulting), le domaine public et les centres de recherche et transferts technologiques.

Les emplois visés sont :

  • ingénieur de production,
  • ingénieur R&D, chef de projet (entreprise, centre de transfert, consulting),
  • ingénieur qualité-responsable de laboratoire,
  • ingénieur logistique (supply chain management),
  • ingénieur développements pilotes et industriels.

Contactez-nous

Jean-François CAVIN
Responsable de la dominante
francois.cavin(at)agrosupdijon.fr
Hélène LICANDRO
Responsable de la dominante
helene.licandro(at)agrosupdijon.fr
Département Sciences des Aliments et Nutrition

Les + de cette dominante

  • Forte interaction avec l’entreprise à travers des projets professionnalisés commandités par des entreprises,
  • Participation à un salon professionnel (SIAL,...) et aussi une quinzaine de séminaires/visites pour mieux connaître la structure, le fonctionnement, le management, les contraintes, et les missions de l’ingénieur.
Revoir la saison 1 de "ma dominante en 180 secondes"